Iroise Volley .fr

Saint Renan Iroise Volley

National - Régional - Départemental -  Jeunes -  Ecole de volley - Scolaire - Beach volley

 

Le Télégramme

En démarrant bien l'année, Saint-Renan a pris une bonne option sur le maintien et peut, en cas de victoire contre Le Pouliguen, se mettre à l'abri avant d'ingurgiter un programme copieux. Les spectateurs renanais vont enfin retrouver leur équipe suite à trois déplacements, à cheval entre décembre et janvier. Cette période a bien réussi au groupe du capitaine Mathieu Dubreuil puisqu'il a engrangé deux victoires importantes contre des équipes du bas de tableau (Riantec et Laval).

L'un à la retraite (sportive), Antonio Xistos (entraîneur de Quimper, ancien international brésilien), l'autre blessé, Ivonic Hubert (entraîneur de Saint-Renan), les deux entraîneurs de Quimper Volley (3e) et de l'Iroise Volley (7e) avaient des fourmis dans les jambes sur leur banc, dimanche. Un derby, comme souvent intense, remporté par les Quimpérois (2-3) mais qui promet aux Renanais de plus heureux lendemains.

Quelle analyse faites-vous de cette rencontre ?

St Renan - Quimper : 2-3

L'Iroise Volley et le Quimper Volley se sont rendus coup pour coup, hier à Saint-Renan. Alors qu'ils avaient la victoire en vue à la fin du 4eset, les Nordistes l'ont laissé échapper. La hiérarchie a été respectée.

L'Iroise volley vient de mettre fin à une série de quatre défaites en déplacement à Coutances. Le groupe espère entamer une bonne série avec la réception de Quimper, mais les Sud-Finistériens sont en pleine forme depuis la mi-octobre. Pour ce derby qui n'aura rien d'amical, Quimper ne compte pas faire de cadeaux. Saint-Renan devra se méfier particulièrement de l'ancien champion de France tourangeaux Hervé Boulch et d'un autre ailier, Vincent Guével. Quimper dispose d'un six majeur très fort mais manque tout de même de profondeur de banc.

« On va les bouger »

Dimanche aura lieu à Saint-Renan, le désormais traditionnel derby « aller » du Finistère entre Iroise (6e) et Quimper (3e). De quoi réveiller quelques souvenirs chez les plus anciens. Longtemps, en effet, les Sudistes ont dominé le volley finistérien, puis la courbe s'est inversée avec des Nordistes affirmant leur position dominante. Mais, l'an passé, la Cornouaille a repris le flambeau et, depuis, le mouvement de balancier a accéléré sa course du côté des coéquipiers d'Ory. De là à leur prédire une victoire facile...

 Ce week-end, Saint-Renan a été battu par une surprenante équipe de Rennes, bien emmenée par l'ancien joueur professionnel Gheorgui Petrov. Maintenant, l'Iroise va devoir rebondir alors que son calendrier est compliqué. Jérôme Reiller nous livre son sentiment sur la situation actuelle de son club.

Jérôme, vous avez quitté le match sur une blessure au pied, comment cela évolue ?

Pages