Iroise Volley .fr

Saint Renan Iroise Volley

National - Régional - Départemental -  Jeunes -  Ecole de volley - Scolaire - Beach volley

 

Le Télégramme

Saint-Renan Iroise - Laval : 2-3

Défait le week-end dernier à Rueil-Malmaison (3-1) Saint-Renan recevait Laval, une formation du bas de tableau. Après avoir mené 2 sets à 0, les locaux se sont écroulés. Saint-Renan débutait bien la rencontre et, sous l'impulsion de l'aérien Tauraa, concluait le premier set facilement (25-13).
Chantelou : « On a explosé »

N3M. Rueil-Malmaison - Saint-Renan Iroise : 3-1

Battu 3-1 dans les Hauts-de-Seine, Saint-Renan a pourtant livré un match de bonne facture. « Repartir avec un point de ce déplacement n'aurait pas été illogique ». Les premiers mots de Kévin Chantelou, à l'issue de la rencontre, résumait l'état d'esprit breton. Loin d'être ridicules, les joueurs du Finistère ont, en effet, eu deux balles pour arracher une manche décisive (22-24, 4e set) mais Rueil a su serrer le jeu pour finalement remporter le set et la rencontre (26-24). La partie avait pourtant parfaitement débuté pour Saint-Renan. Avec la puissance offensive de Tauraa et l'efficacité au service de Ledreff, l'équipe du Finistère prenait les devants après un premier set disputé (23-25).

Saint-Renan pointe à la cinquième place du classement de N3. A mi-parcours et après une défaite face au CPB Rennes, dimanche dernier (1-3), Kévin Chantelou, le coach renanais, livre ses impressions sur la phase aller de son équipe.

Quel était le bilan de cette première partie de saison avant le dernier match de cette phase aller ?

L'entame est rennaise. Prenant le large tôt dans la partie (3', 2-6), ils gèrent cette avance par un efficace équilibre attaque-défense. Ce premier set semble se diriger facilement dans l'escarcelle blanche et noir. Mais, face au répondant finistérien, les Bretilliens auront besoin de mettre un dernier coup d'accélérateur pour empocher la manche (19', 25-20, 1-0). Le deuxième set est plus accroché, Les Bretons se rendent coup pour coup (23', 5-5).

Samedi, le club de volley a organisé son loto annuel à l'Espace culturel qui a réuni 800 personnes. De nombreux lots ont été distribués pour un montant total de 4.000 €. Les adhérents du club étaient mis à l'épreuve car en parallèle de cet événement, toutes les équipes jouaient en championnats (jeunes et région) ou en Coupe de France (deuxième tour pour la N3). Malgré cela, les bénévoles se sont rendus disponibles et ont répondu présent pour la préparation du loto (ci-dessus) autour de Denis Briant, le vice-président.

Privé de la moitié de son effectif, l'ESL Brest était très amoindrie pour ce derby. Une victoire aurait relevé de l'exploit mais les Brestois ont tout de même réussi à inquiéter Saint-Renan. Brest entamait bien la rencontre et mettait son adversaire en difficulté dans un match engagé. Sur une action spectaculaire où les deux équipes se renvoyaient coup pour coup, Henry permettait aux visiteurs de remporter le premier set. La deuxième manche était à l'avantage de Renanais, plus patients dans la construction des actions. L'ESL, plus désorganisée, offrait des opportunités de points faciles.

Saint-Malo n'a pas fait le poids face à une très belle équipe finistérienne de Saint-Renan. Le VBSM a été battu 3 sets à 0. « Oui, une belle équipe, belle cohésion et pas de faute. Et en plus, ils n'étaient pas tous là, reconnaît Loïc Martin, le président-entraîneur-joueur de l'équipe de volley-ball malouine. Nous, on n'est pas encore prêt à rencontrer ce genre d'équipe. Chez nous, il y a pas mal de changement et des absences. Donc des manques de repères collectifs. On aurait besoin d'avoir un bon collectif pour être plus performant ».

Pages