Iroise Volley .fr

Saint Renan Iroise Volley

National - Régional - Départemental -  Jeunes -  Ecole de volley - Scolaire - Beach volley

 

Connexion

Agenda

Saint Renan .info

http://saintrenan.info

Evènements et actualités,
Annuaires des clubs
et structures
à Saint Renan


 Rejoignez nous sur
Facebook,
le réseau Iroise Volley.

 

Fil d'infos

Abonnez vous à nos flux d'informations :

Après deux défaites consécutives, le club renanais se reprend en allant s’imposer à une équipe parisienne bien classée. Les deux équipes font jeu égal dans le premier et deuxième set qui seront cependant remportés par Chaville-Serves (25-21, 23’) et (24-26, 24’). Au troisième set, l’équipe locale semble bien plus combative et marque les premiers points. Les adversaires, qui ne lâchent rien, mènent sans prendre de réelle avance. Les nombreuses attaques renanaises se multiplient avec Tauraa (13’, 15’ et 16’) et Le Dreff (17’) qui ramènent le score jusqu’à égaliser (19-19, 18’).

Un jour et un match sans ! Face à des Franciliens puissants et plus précis dans leurs gestes, les Bretons ont vécu un match difficile.

Auteurs d’un nombre de fautes directes très important, les joueurs de Kevin Chantelou ont offert trop de points à leurs adversaires pour espérer ramener quelque chose de ce déplacement à Rueil-Malmaison.

Mal embarqué après la perte du premier set (25/20), Saint-Renan commettait de nombreuses erreurs en réception et les mésententes défensives se succédaient.

Dimanche, à la salle Guyader, pour leurs premiers matchs à domicile, les deux équipes masculines de volley de Saint-Renan ont brillamment commencé le championnat, avec deux brillantes victoires sans appel. L’équipe 1, entraînée par Kevin Chantelou, qui poursuit sa route en Nationale 3, a gagné par trois sets à zéro, contre Cesson Saint-Brieuc. En lever de rideau, l’équipe 2, qui vient de monter en Prénationale, dirigée par Michaela Formankova (triple championne de France de beach volley) a battu Plancoët, également par trois sets à rien.

C'est dans la salle Guyader que les Renanais se sont nettement imposés face aux Briochins. Bien que le début de match montre deux équipes avec un niveau assez équilibré, les locaux, notamment avec Tauraa (18') et Fasquel (22') qui apportent de beaux points, mènent finalement 1 set à 0 (25-20). Lors du deuxième set, l'équipe de Kévin Chantelou voit plusieurs attaques contrées face aux blocs adverses, composés principalement de Nofonofo, Affray et Chambron. Une fois de plus, Saint-Renan prend l'avantage sur la fin, face à une équipe dominée mentalement et physiquement.

La semaine dernière, toutes les équipes du Saint-Renan Iroise Volley ont repris le chemin de l'entraînement à la salle Guyader.

Cette année, c'est avec un « effectif quasiment identique à la saison passée » qu'évoluera l'équipe de Kévin Chantelou. L'entraîneur renanais se veut confiant. En plus d'avoir enregistré l'arrivée d'un nouveau joueur, l'équipe a bien débuté la semaine avec un match amical. « Cela a permis une remise en route pour notre équipe, qui est montée en N3, avant le premier match du championnat ce week-end ».

Calé au milieu du classement, Saint-Renan recevait le troisième, Rennes. Face à la puissance renanaise, les jeunes Rennais se sont logiquement inclinés. Défait par 3 sets à 2 lors du match aller, Saint-Renan voulait sa revanche. Ce sont les visiteurs qui prenaient l'avantage (1-5, 8'), mais grâce aux services de Le Balleur les locaux revenaient et remportaient le premier set (25-18, 22'). Après une égalité (8-8, 7'), deux attaques placées de Quéré donnaient un avantage aux Renanais.

Renanais et Brestois s'affrontaient dans un derby nord-finistérien très attendu. L'équipe de Kévin Chantelou s'est logiquement imposée (3-1), non sans se faire peur face à des Brestois remontés en fin de match.

Le derby nord-finistérien opposera l'ESL et Saint-Renan.

Le match aller s'était soldé par une victoire nette de Thibaut Rumen et les siens (0-3), en novembre dernier. Près de trois mois se sont écoulés, et les deux équipes ont fait du chemin, alternant espoirs et déconvenues. L'objectif commun était de se maintenir et seize journées plus tard, les ambitions des uns et des autres ont bien évolué. La compétition est rude pour l'ESL, toujours à la recherche de sa première victoire et dont « le maintien n'est plus possible », comme le rappelait Nicolas Ramonet, dimanche dernier. Lucide, le capitaine brestois reste néanmoins optimiste et compétitif : « Notre but, c'est de faire peur à Saint-Renan, d'essayer d'avoir des points, car toutes les équipes que nous jouons nous disent que l'on ne doit pas être dernier ».

Pages